Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2016 5 08 /07 /juillet /2016 17:15
 Préhisto’ Night au parc de la préhistoire : Vivre une nuit comme des magdaléniens
 Préhisto’ Night au parc de la préhistoire : Vivre une nuit comme des magdaléniens
 Préhisto’ Night au parc de la préhistoire : Vivre une nuit comme des magdaléniens
 Préhisto’ Night au parc de la préhistoire : Vivre une nuit comme des magdaléniens
 Préhisto’ Night au parc de la préhistoire : Vivre une nuit comme des magdaléniens
 Préhisto’ Night au parc de la préhistoire : Vivre une nuit comme des magdaléniens

Les magdaléniens ne sont pas un groupe de rock, ni un groupe de presse, ni des activistes négationnistes, mais des chasseurs-cueilleurs qui ont vécu dans nos contrées, entre 17 000 et 12 000 avant le présent, bref au paléolithique supérieur, en plein âge glaciaire.

Pour la première fois en France, le parc de la préhistoire de Tarascon-sur-Ariège invite les plus curieux à vivre “pour de vrai” et durant toute une nuit la vie des hommes de Cro-Magnon. La Préhisto’Night est une immersion totale dans l’univers de nos ancêtres qui sera proposée à six groupes de 15 privilégiés, entre le 13 juillet et le 19 août.

Nous avons eu la chance de tester cette plongée dans le quotidien des hommes et femmes de Cro-Magnon, fin juin. Pour remonter le temps et se mettre dans la peau d’un magdalénien, Emmanuel Demoulin, chef de service de la médiation des publics, nous entraîne dans le Grand atelier où se trouvent les reconstitutions des animaux de l’époque : mammouth, cheval de Prewalski, bison, renne, lion des cavernes, cerf mégacéros… mais aussi les fac-similés d’une partie de la grotte ornée de Niaux. “Car les hommes vivent en interaction avec les animaux”.

Il est 19 h, le parc est fermé au grand public. Dans un vestiaire séparé, l’un pour chasseurs et l’autre pour cueilleuses, nous abandonnons nos habits du XXIe siècle pour enfiler un pantalon, un haut et des chausses en peau de daim, sans oublier un collier qui signale que nous sommes adultes depuis l’âge de 13 ans. Nous lâchons aussi montre, téléphone portable et autres gadgets modernes.

Nous traversons le parc pour rejoindre le lieu de campement, à l’orée du sous-bois. Il est temps de monter sa tente ou plutôt son tipi avec un trépied. Et ça prend bien une bonne demi-heure pour arriver à entourer avec adresse les piquets de peaux de brebis couleur daim que nous laçons entre elles. Puis pour que ce soit plus confortable et isoler le sol, nous déposons un peu de paille. De chaudes peaux de renne serviront de couverture. Les animateurs du parc, Pauline, Nicolas et Georges conseillent et donnent des coups de main, notamment pour nouer le haut des piquets qui tiennent le tipi. Des enfants font partie du test car c’est une animation familiale grand public.

Le parc est devenu notre terrain d’expérimentation, explique Cécile Sarrail, responsable de la communication au Parc. En 2014, l’exposition les Géants de glace a été un tournant pour le Parc. Nous avons créé le Préhisto Loft, où des bénévoles ont pu vivre comme des hommes préhistoriques pendant une semaine. Les visiteurs nous ont alors demandé comment participer eux aussi à cette expérience. Cette fois, Préhisto Night est pour eux”. Et nous sommes choyés, car pas besoin de partir à la chasse au renne ou à la pêche au saumon, la nourriture est déjà là.

Après un feu allumé avec juste de ce qu’il faut de percuteur, d’amadou et de paille, le dîner préhistorique peut commencer. Tout le monde s’asseoit en cercle sur des peaux. Nous grignotons en entrée des fruits secs : airelles, noisettes et pignons. Puis nous mangeons des brochettes de bison et de cerf, du canard séché, du saumon, accompagnées d’écrasé de racines comme des topinambours ou de betteraves. Et quelques fruits en dessert.

Sous la voûte étoilée, la soirée se prolonge avec différentes activités préhistoriques à “la carte” et des discussions sur la vie de nos ancêtres qui vivaient plutôt bien et de façon créative à leur époque. Nous n’avons pas eu le temps de tailler des silex. Dommage. Car il est déjà minuit. Il faut s’allonger sous sa douce peau de renne. Emmanuel Demoulin rappelle : “Plus on vit d’émotion, mieux on retiendra”. Et c’est sûr, l’expérience est dépaysante.

Patrice Teisseire-Dufour

Préhisto’night se déroule les 13 (complet) , 22, 29 juillet, puis les 5 (complet), 12 et 19 août sur réservations. Tél. : 05 61 05 50 40. Tarifs : 95 € pour les plus de 12 ans et 60 € pour les 6-12 ans.

Partager cet article

Repost 0
baladesenpyrenees
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Balades en Pyrénées
  • : Des topos de randos et de bons conseils pour découvrir des coins des Pyrénées
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens