Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 15:41

IMG_6114.JPGLes conditions de reportage ne sont pas toujours évidentes. Il faut vivre avec les aléas du moment. C'est ce que je pensais à la descente assez sportive de la route bien enneigée de la Pierre Saint-Martin, mercredi 6 février 2013 au soir.

Si le 17 juillet 2012, j'avais monté le col d'Aspin à 30 à l'heure derrière un convoi de campings car processsionnaires qui s'installaient pour voir passer le Tour de France, cette fois, je trottinais à 25 à l'heure en descente dans un silence de mort, les essuie-glace essayant de mettre un peu de rythme sur le carnaval de confettis blancs qui s'abattaient sur le pare-brise.

Cela terminait en beauté une journée de reportage sur les stations béarnaises et notamment celle de la Pierre.IMG_6137.JPG IMG_6139.JPG

A la montée, déjà au carrefour de la voie vers Sainte-Engrâce, on ne voyait même plus la route. Tout était devenu un immense espace blanc. Grâce à Jean-Pierre Traille, le directeur de l'office de tourisme, je pouvais accéder à la station. Et après les interviews, on s'embourbait joyeusement, au moment où tout le monde s'activait à déneiger sa voiture. Le vent fouettait le visage.

Un blizzard fantastique enveloppait la station. Et au moment, où on croyait qu'on allait rester coincé sur place, dans une ambiance Misery de Stefen King, on réussissait à repartir. Les congères de plus de cinq mètres s'étaient formées sur le côté gauche de la route. On voyait juste surgir detemps à autre une fraise ou un chasse-neige. IMG_6130.JPG

Partager cet article

Repost 0
baladesenpyrenees - dans reportage
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Balades en Pyrénées
  • : Des topos de randos et de bons conseils pour découvrir des coins des Pyrénées
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens