Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 11:06

collioure1

Je voudrais lorsque le soir m’emporte,

Lorsque les cyprès montent leur plainte vers le ciel,

Que l’anse du crépuscule au soupir des comportes

Compose toutes les langues avec l’universel,

Que le sang de la terre s’égoutte dans mon corps ,

Que l’ocre du jour bascule dans le havre du sort ;

De la Balette au Boramar, Notre-Dame des Anges veille,

Quand les lamparos quadrillent un souvenir de soleil,

Ma tombe peut accueillir d’autres vers enchantés

Occitan et catalan refont encore la bataille de Muret.

 

Je voudrais lorsque le soir m’emporte,

Qu’agaves et hortensias m’escortent

Pour toucher du doigt mon païs,

Le humer à perdre la raison,

Traverser les montagnes, remonter les saisons,

Sur la cendre des jours anciens, je tisse

Ta lumière qui, chaque jour un peu plus,

Dérobe les heures sombres et nues ,

Griserie des songes dans la traque de la santé ;

Une voile latine éprouve la beauté.

 

 Collioure2.gif

Je voudrais lorsque le soir frissonne,

Que l’envie brûle dans les décombres,

Qu’au-dessus des toits roses, la garrigue chantonne,

Un ressac inlassable soulève encore mon ombre,

Mais rien ne vient, si ce n’est l’odeur de Séville,

Et l’estocade de la prière qui m’étrille,

Loin des sarcasmes, des veuleries, de la bestialité,

Ce repos n’est toujours qu’un frémissement indigné,

Que me font don les mots fous d’espagnol en cohorte ;

Ce soir, je voudrais tant que mon âme l’emporte.

Patrice Teisseire-Dufour

 

Tombe1.gifTombe2.gif

(Tombe d'Antonio Machado dans le cimetière de Collioure. Juin 2012.)

 

Partager cet article

Repost 0
baladesenpyrenees - dans poésie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Balades en Pyrénées
  • : Des topos de randos et de bons conseils pour découvrir des coins des Pyrénées
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens