Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 11:17

Brèche entre Luchonnais et Aragon, entre les pics de la Mine et du Sauvegarde (Haute-Garonne), le Port de Vénasque est une fenêtre ouverte sur l'Aneto.Il permit de faciliter le commerce, mais surtout l’ascension de l’Aneto par la Rencluse et une échappatoire pour les évadés de France de 1941 à 1945. 

Aneto.gif

Agrandi en 1325 pour le passage des chevaux, le Port de Vénasque devient le Port Neuf, aux dépends de la Glère (le Port Vieux), le corridor le plus usité entre le comté de Comminges et le royaume d’Aragon pour échanger des produits manufacturés, du textile ou des denrées comme le sel, le vin, les épices, le poisson salé. Outre les commerçants et les contrebandiers, on y croise des paysans saisonniers et des pèlerins en route vers Saint-Jacques-de-Compostelle ou Montserrat. En 1858, un chemin vicinal y est envisagé à 2 367 mètres, afin de rejoindre la route Barbastro-Benasque. Le gouvernement français a mandaté des ingénieurs dans le but de construire une route de Paris à Madrid via Luchon. Puis un tunnel de 2 360 mètres de long est préféré sous le même col, dans le cadre d’une “ligne de chemin de fer internationale de Toulouse à Saragosse”. Sans succès.

Une stèle rappelle le rôle des évadés de France de 1941 à 1945, devant l’Hospice de France, restauré et rouvert depuis 2009. L’Hospice de France est inévitablement lié au Port de Vénasque. Depuis 1858, une voie carrossable le relie déjà à Luchon. Le président Vincent Auriol, ami d’Odon Haurillon, le gardien de l’Hospice de France, décide de classer cette route “nationale 125”, jusqu’au Port de Vénasque. 

Aujourd'hui, c'est la “Route 3 404”. Appellation normale, pour cette fenêtre ouverte sur les 3 404 mètres de l’Aneto.  Car le Port de Vénasque, fortifié par un poste de surveillance durant la guerre franco-espagnole de 1793-1795, a changé de fonction au XIXe siècle. La voie commerciale est abandonnée au profit d’une utilisation touristique. C'est par là, qu'à partir de 1844, Toussaint Lézat réalise la troisième ascension du "Néthou", le surnom de l'Aneto en France, via la Rencluse. Le Port de Vénasque devient ainsi la voie officielle de la plus haute montagne des Pyrénées

Partager cet article

Repost 0
baladesenpyrenees - dans Pyrénéisme
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Balades en Pyrénées
  • : Des topos de randos et de bons conseils pour découvrir des coins des Pyrénées
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens