Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 15:56

IMG_3465.gifIMG 3445Esseulé dans un paysage lunaire, aux confins des Corbières et des Pyrénées-Orientales, sans habitant permanent, sans eau ni électricité,IMG_3447.gifPérillos, le hameau d'Opoul, fait depuis quelque temps l’objet d’une restauration traditionnelle. 

 

IMG_3457.gifVous croiserez peut-être des randonneurs amoureux de ruines romantiques, des vététistes, des spéléologues amateurs des nombreux avens qui peuplent le plateau, des cueilleurs de mûres, des chercheurs de fossiles (même si c’est interdit) ou même des chasseurs de fantômes.

Périllos, “c’est une maison grise adossée à la colline. On y vient à pied. On ne frappe pas. Ceux qui vivent là ont jeté la clé. On se retrouve ensemble après des années de route…” 

 

IMG_3459.gifVous en saurez plus sur l'association "Terre de pierres" en lisant le Pyrénées magazine de juillet-août 2013 avec son dossier sur "les hameaux du Bout du Monde".

Si vous aimez le silence, la solitude, le vent, le soleil...

IMG_3449-copie-1.gif

 

 

 

 

Repost 0
baladesenpyrenees - dans reportage
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 16:46

AFE_RAQ_AIRBOARD_078.jpgSix cents mètres de descente freeride en luge airboard, c'est le petit bonheur qu'on a pu partager mardi 9 avril 2013, dans le Val d'Aran (Catalogne).AFE_RAQ_AIRBOARD_104.jpgPhilippe Legrand, accompagnateur en montagne à Fos (Haute-Garonne), a développé, pour la deuxième année, des descentes en Airboard, une luge gonflable équipée de carres en kevlar afin d'épouser les bosses et d'amortir les chocs. Son terrain : la station du Mourtis, dans le Comminges, où il lui est réservé une piste verte et un téléski que se partagent les skieurs, snowboarders et les Airboarders..  “Le Mourtis c'est la petite station qui a fait son choix de s'ouvrir sur cette nouvelle activité de l'Airboard. La piste est transformée en stade d'Airboard avec des tremplins et des virages relevés avec piquets à rotule. J'y organise des slaloms sous forme de boardercross”.

AFE RAQ AIRBOARD 101AFE_RAQ_AIRBOARD_102.jpgMais le top du top, c'est d'essayer le freeride tour raquettes. Pour ça, il faut démarrer du parking du Pla de Beret, airboard dégonflé dans le sac à dos, avec pompe, masque, gants et casque. Sans oublier le pique-nique. La grimpette en raquettes permet de slalomer entre les pins à corchets et les sapins jusqu'au Tuc de Pèdescauç (le va-nu-pieds ou l'ours en aranais !).

AFE_RAQ_AIRBOARD_032.jpgAFE_RAQ_AIRBOARD_013-copie-1.jpgJoli belvédère sur le Val d'Aran avec d'un côté le Barlonguère et le mont Valier et de l'autres la couronne de pics des Encantats (ou des Aigüestortes pour les Catalans). Mais on n'est pas là pour ça. On est là pour essayer le fameux engin.

AFE_RAQ_AIRBOARD_073.jpgAFE RAQ AIRBOARD 056Démonstration des virages et de l'arrêt. Il n'y a plus qu'à se lancer au-delà des cassures de la montagne. Allongé la tête en avant, première impression : la luge adhère bien et l'on se sent comme un surfeur. Même si ce n'est pas évident, le sac sur les épaules. 

AFE_RAQ_AIRBOARD_006.jpgAFE_RAQ_AIRBOARD_012.jpgAFE_RAQ_AIRBOARD_015.jpgPour ceux qui veulent essayer, vu la neige qui reste, Rens. : Philippe Legrand, tél : 05 62 00 30 12 ou 06 69 68 03 51. Photos Alain Félix.

Repost 0
baladesenpyrenees - dans reportage
commenter cet article
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 11:12

Thues6216.jpegJeudi 14 mars 2013, il neige encore en Conflent (Pyrénées-Orientales) à Thuès-les-Bains. En maillot de bain par zéro dégré pour enfiler nos combis. Pour descendre le canyon d'eau chaude de Thuès : Dominic White, le moniteur de canyon et Christophe Levillain, le photographe de Pyrénées magazine. Ici il sourd des rigoles d'eau sulfureuse vieille de plus de 13 000 ans à plus de 50 ou 60°C !

Marche d'approche, rappels en série et vasques à tester même tête à l'envers. ça sent le bizutage. Avec pour finir la grande cascade et passage sous le pont de la route. Une sortie originale dont on reparlera dans un Pyrénées magazine hors série balades et randos.

Thues6237.jpeg

Repost 0
baladesenpyrenees - dans reportage
commenter cet article
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 14:15

VignemaleLe 7 août 1838, le Vignemale était vaincu par une femme, une Anglaise de 47 ans, Ann Lister. Un parcours incroyable. Pour marcher dans ses pas, le photographe Étienne Follet et mi-même avons retrouvé, versant sud, la voie de la Moskowa avec l’aide de la pyrénéiste Nanou Saint-Lèbe et du naturaliste Claude Dendaletche. 

Une expédition qui s'est déroulée en septembre 2012, publiée dans le Pyrénées magazine de mars-avril 2013, dédiée aux femmes pyrénéennes. 

Nous sommes partis de l'Espugue de Millas à 1700 m , depuis Gavarnie, dans la vallée d'Ossoue (Hautes-Pyrénées). Objectif rallier la cabane de Lourdes, puis l'Espagne et le couloir de la Moskowa pour rallier le versant sud du Cerbillona et le col Lady Lister (3200 m). 

Quelques photos des coulisses du reportage :

expé1où le photographe se jette dans l'herbe jaune moelleuse de bon matin pour photographier Nanou Saint-Lèbe, notre guide,

Expé2où nous empruntons un raccourci improvisé à travers un ravin pour retrouver le bon chemin, 

Listeroù Nanou Saint-Lèbe poursuit en solitaire sa montée vers le port du Pla d'Aube, à 2470 m, alors que le sentier n'existe plus,

Marmotteoù nous retrouvons la compagnie des marmottes à la cabane de Lourdes au retour, juste pour prendre le temps d'écouter chuchoter le fantôme d'Ann Lister.


Repost 0
baladesenpyrenees - dans reportage
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 15:41

IMG_6114.JPGLes conditions de reportage ne sont pas toujours évidentes. Il faut vivre avec les aléas du moment. C'est ce que je pensais à la descente assez sportive de la route bien enneigée de la Pierre Saint-Martin, mercredi 6 février 2013 au soir.

Si le 17 juillet 2012, j'avais monté le col d'Aspin à 30 à l'heure derrière un convoi de campings car processsionnaires qui s'installaient pour voir passer le Tour de France, cette fois, je trottinais à 25 à l'heure en descente dans un silence de mort, les essuie-glace essayant de mettre un peu de rythme sur le carnaval de confettis blancs qui s'abattaient sur le pare-brise.

Cela terminait en beauté une journée de reportage sur les stations béarnaises et notamment celle de la Pierre.IMG_6137.JPG IMG_6139.JPG

A la montée, déjà au carrefour de la voie vers Sainte-Engrâce, on ne voyait même plus la route. Tout était devenu un immense espace blanc. Grâce à Jean-Pierre Traille, le directeur de l'office de tourisme, je pouvais accéder à la station. Et après les interviews, on s'embourbait joyeusement, au moment où tout le monde s'activait à déneiger sa voiture. Le vent fouettait le visage.

Un blizzard fantastique enveloppait la station. Et au moment, où on croyait qu'on allait rester coincé sur place, dans une ambiance Misery de Stefen King, on réussissait à repartir. Les congères de plus de cinq mètres s'étaient formées sur le côté gauche de la route. On voyait juste surgir detemps à autre une fraise ou un chasse-neige. IMG_6130.JPG

Repost 0
baladesenpyrenees - dans reportage
commenter cet article

Présentation

  • : Balades en Pyrénées
  • : Des topos de randos et de bons conseils pour découvrir des coins des Pyrénées
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens