Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 17:14

Piece-jointe-Mail-copie-1.jpegLa grande salle de la Verna est nominée aux Trophées de l'accessibilité 2013 dans la catégorie "Tourisme Handicap". Dans ce cadre une délégation des Pyrénées-Atlantiques sera présente à la cérémonie des trophées qui aura lieu à Paris le 11 février 2013.

La Verna est la grande salle du gouffre de la Pierre-Saint-Martin au Pays basque. Troisième plus grande salle souterraine du monde avec ses 194 mètres de haut et ses 245 mètres de diamètre, elle est ouverte au grand public depuis le 1er juillet 2010. Un tunnel plat de 660 m de long permet de s'y rendre en fauteuil roulant et de découvrir la salle depuis la longue plateforme. L'accueil de la Verna, dirigée par Jean-François Godart, le guide spéléobrévetée d'Etat, se trouve à Sainte-Engrâce, en Soule (Pyrénées-Atlantiques).

Pour la visiter, réserver au 06 37 88 29 05  ou www.laverna.fr

http://felis.fr/verna/SASU_VERNA_trophee_accessibilite.mov

Repost 0
baladesenpyrenees - dans loisirs
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 14:56

Une partie de la grotte ornée de Niaux (Ariège) habituellement inaccessible au public sera exceptionnellement ouverte aux visiteurs jusqu’au 6 janvier. Cinq visites organisées, soit 30 personnes en tout, pourront découvrir ses trésors cachés de l'art pariétal, notamment de les peintures et gravures magdaléniennes.

Munis d’une lampe torche, les visiteurs découvriront le Salon noir (comme dans la visite normale) puis plongeront dans  la galerie profonde pour achever leur marche dans la galerie des éboulis où se trouve une autre gravure. D’une durée d’environ 3 heures, cette visite, accessible dès 12 ans, se clôturera par un temps convivial où les douceurs de Noël seront au rendez-vous.

Réservations obligatoires au 05 61 05 10 10
Tarifs: Niaux interdit: 24 €/adulte, 19 €/jeune (dès 12 ans) 

Repost 0
baladesenpyrenees - dans loisirs
commenter cet article
16 novembre 2012 5 16 /11 /novembre /2012 17:27

IMG_5862.jpgSuccès de la 4e édition du festival Pyrénicimes à Pibrac (31) avec plus de 1500 visiteurs pour les contes pour enfants, le repas conté,  les deux ciné/débats, le village et les expos photos).

“J’aimerais que l’événement se renouvelle, a déclaré Robert Bon, le maire de Pibrac, samedi 10 novembre lors de la dernière soirée. C’est fantastique d’accueillir des noms comme Catherine Destivelle ou Dawa Sherpa. On va renouveler notre adhésion à cette équipe soudée qui ne rechigne pas à la tâche. Il faut voir ces jeunes qui marchent sur une sangle à 35 m de haut”.

Clin d’œil au slackline entre les clochers de la basilique de Pibrac (photos Daniel Devolder). Un grand moment qui a fait lien avec un documentaire hallucinant de 52 minutes sur ces funambules de l’extrême qui font des figures sur une sangle molle, entre deux parois. “Il faut accepter le vent, le vide, que ça bouge.  Il faut juste profiter du pas d’après et si on arrive jusqu’au bout, c’est cool”, a expliqué Gautier Bourgard, représentant toulousain de la discipline.

“L’exploration de la highline est infinie. On apprend à connaître notre motivation, nos peurs”. Un sport à la mode dont on va sûrement reparler puisqu’il est en train de se développer dans les Pyrénées, notamment catalanes. Après une slackline dressée aux Aiguilles d’Ansabère, le projet est d'en tendre une à la Brèche de Roland.  IMG_5723.jpg

Repost 0
baladesenpyrenees - dans loisirs
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 15:06

 

Pibrac Randonnées Montagne propose de découvrir la Montagne dans tous ses états lors du 4e Festival PYRENICIMES les 8, 9 et 10 Novembre 2012 à Pibrac (Haute-Garonne), à quelques kilomètres à l'ouest de Toulouse.image003.jpg

 JEUDI 8 à 20h au TMP: 

Repas Montagnard (garbure, fromage, tarte aux pommes, apéritif, vin et café) accompagné du nouveau spectacle du Conteur des Cîmes Jean Marc Biolley et Nicolas Boudillo http://www.conteurdescimes.com/

VENDREDI 9 à 20h30 au TMP: 

Ciné/débats autour des films : « La voie Bonatti » de Bruno Peyronnet….invité : l’apiniste Yann BORGNET

« WOWO 2012 » de Phil Bence…………..invités : les spéléologues Florence GUILLOT & Phil BENCE…..Film en avant-première.

 SAMEDI 10 :

A partir de 10 h « village Pyrénicimes » sur l’esplanade Sainte-Germaine : marché montagnard, exposants, associations, ateliers d’escalade, de slackline, un parcours accrobranches, etc.

15 h : démonstration de Highline au sommet de la basilique (1° mondiale).

20 h 30 au TMP : Ciné/débats autour des films :

« Wild One » de Jure Breceljnik…. invité : le grimpeur Philippe RIBIERE Film en avant-première.

« I believe I can fly » de Seb Montaz & «Occitania Jones chez les Slackers» de Julien Fournet……invités : les slackliners Gautier BOURGARD & Rémy BERNARD.

Pendant toute la semaine du festival, les différentes expositions :  « Plumes des cimes » de Laurent Nédélec et Grégory Ortet, « Vautour, roi d’Aragon » de Jean Pierre Milhau, « L’Ours » du FIEP,« Histoires d’herbes » de Olivier Cazes et « Aquarelle » de Valérie Duthu et Serge Sottom) vous seront proposées à la bibliothèque municipale & dans le hall du Théâtre Musical de Pibrac (TMP).

 Infos et réservations : www.pyrenicimes.fr / www.tmp-pibrac.com ou 05.61.07.12.11

 

Repost 0
baladesenpyrenees - dans loisirs
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 12:07

La Route de la Grimpe dans le Fenouillèdes, c’était dix-neuf sites d’escalade, soit plus de 1 000 voies ouvertes. Un superbe spot de cette vallée des Pyrénées-Orientales et de l’Aude référencé dans de nombreux topos et brochures touristiques et qui attirait des grimpeurs de toute l’Europe.

C’était. Parce que 80% des sites de cette route ont été fermés par arrêté en août 2011 à la suite d’un incident. En toute discrétion. Depuis, nombre de grimpeurs se rendent compte aujourd'hui des dommages collatéraux. “C'est une catastrophe. Toute l’escalade qui représente trente ans de grimpe est réduite à néant”, se désole le guide de haute-montagne Bruno Colla.

Opoul-Perillos, Vingrau, Maury, Saint-Paul-de-Fenouillet, Saint-Martin-de-Fenouillet et Caudiès-de-Fenouillèdes sont interdits à la pratique. Restent ouverts : Tautavel, les via ferrata du Fenouillèdes, Le Cardou, Saint-Salvayre.  

Après une expertise de la FFME (Fédération française de la montagne et de l’escalade) diligentée par la préfecture, le président de la communauté de communes d’Agly-Fenouillèdes a fait scier les deux premiers points et le relais. “Alors qu'il suffirait de réparer une voie et de contrôler les autres, propose Bruno Colla. Nous attendons la contre-expertise”.

Le 13 juillet, les grimpeurs des Pyrénées-Orientales et de l’Aude se sont rassemblés et regroupés en « Collectif de Sauvegarde de l'escalade dans les Pyrénées Orientales ». Ils ont décidé de faire appel aux syndicats professionnels et proposent une pétition : http://www.petitionenligne.fr/petition/contre-la-fermeture-et-la-neutralisation-des-sites-d-escalade-de-la-route-de-la-grimpe/2747

Le collectif a également écrit au préfet des Pyrénées-Orientales, au Conseil supérieur des sports de montagne (CSSM) pour débloquer cette situation inextricable et une lettre à la FFME afin de lui demander copie in extenso de l’expertise sur la Route de la Grimpe.

Pour en savoir plus : coses66.overblog.com

collectifescaladepo@gmail.com

Repost 0
baladesenpyrenees - dans loisirs
commenter cet article
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 17:16

FESTIVAL-DE-GAVARNIE1.gifUne pierre pour marquer le festival de Gavarnie (Hautes-Pyrénées) dans la pérennité. C'était mardi 17 juillet 2012 au soir, pour la première du "Cid", le nouveau spectacle du 27e festival de Gavarnie. Le représentant du préfet des Hautes-Pyrénées a asséné : L’impact de ce festival est quasiment nul sur l’environnement. C’est la position française que nous défendons avec force devant le patrimoine mondial pour montrer qu’il est parfaitement compatible avec le classement de ce site à l'Unesco. Pour nous, c’est un apport pour Gavarnie”.

Occasion de faire le point sur la polémique qui l’entoure, notamment depuis 2007. A cette époque-là, l’Unesco avait demandé que le site de la Courade, classé, soit abandonné, “en raison de son incompatibilité avec les valeurs naturelles et culturelles du patrimoine mondial ainsi qu’avec les exigences opérationnelles d’un événement de cette envergure”.

Les élus régionaux d’Europe Ecologie-Les Verts ainsi qu’un groupe de montagnards bigourdans avaient milité pour que le festival soit déplacé voire carrément arrêté. François Joxe, le créateur depuis 20 ans, avait alors jeté l’éponge. Le conseil général des Hautes-Pyrénées confiait l’organisation de ce festival à une compagnie professionnelle des Hautes-Pyrénées, le Théâtre Fébus, dirigée par Bruno Spiesser, le directeur artistique.FESTIVAL-DE-GAVARNIE-2012-LE-CID-Photo-Valerie-Toulet-6.gif

“Nous avons alors découvert l’ampleur du conflit”, se souvient Frédéric Walton, le président du festival. C’était démesuré. Nous avons décidé de reprendre les arguments des antis et avons même proposé de les rencontrer. Pour cela, nous avons enlevé la tour régie, les gradins, travaillé sur l’énergie dégagé pour qu’il n’y ait aucun impact sur le site et mis des toilettes sèches. On a un cahier des charges bien précis. L’équipe technique travaille avec des contraintes serrées à partir de fin juin”. Pourtant, l’Unesco a réitéré sa demande de relocalisation début juillet.

Pour Bruno Spiesser, “déplacer le festival, c’est disparaître. J’avais même envisagé de jouer sur la colline. Notre ambition de faire redécouvrir les grands textes classiques. Nous pensons déjà à préparer un Don Quichotte”. Le Cid est alors cette année un beau choix cornélien : “O rage ! ô désespoir ! ô vieillesse ennemie !/N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?/Et ne suis-je blanchi dans les travaux guerriers/ Que pour voir en un jour flétrir tant de lauriers ?”. Il restait donc à goûter à un beau spectacle joué par neuf comédiens dans une mise en scène dynamique et dans le cadre sublime de cette muraille de calcaire géante.

Avant que les premières neiges ne recouvrent comme une bâche le théâtre de ce conflit, on peut se demander si l'avenir du festival de Gavarnie est vraiment assuré pour l'été prochain. FESTIVAL-DE-GAVARNIE-2012-2.gif

Repost 0
baladesenpyrenees - dans loisirs
commenter cet article
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 11:59

 

B.-Fort-expo1.gif“Quand la nature imite l’art”, ce sera le titre de l’exposition de Brigitte Fort, photographe de Céret (Pyrénées-Orientales) à la galerie Martel-Greiner, 71 Bd Raspail, Paris VIe, du 2 au 27 octobre.

Cette nature, ce sont les torrents des Pyrénées-Orientales, du Vallespir à la Cerdagne que Brigitte Fort fréquente depuis des années. L’image que cette montagnarde de 64 ans en ramène est par contre une surprise d’une toute autre valeur. Elle représente les reflets qui peuvent se figer à la surface de l’eau, l’espace d’un instant, le temps d’un éclairage particulier. Cette ancienne membre du Parc naturel régional des Pyrénées catalanes, agit presque en aveugle, car elle ne voit jamais l’ultime image qu’elle capture. Ce qui compte pour elle, c’est le regard et les formes fantastiques qui vont s’afficher ensuite sur son ordinateur. Une image qu’elle ne retouchera pas. “Tout est dans la subtilité d’une ambiance, dans l’emprise des couleurs et la juste amplitude des mouvements de l’eau”, explique-t-elle. Ce travail a démarré d’abord dans les reflets des ports de la Côte Vermeille à la suite d’un décès en 2007 et d’une lecture de la Montagne de l’Ame de Gao Xingiang, prix Nobel de littérature 2000. Une méditation sur le connais toi soi-même et une plongée dans l’imaginaire de nos mondes intérieurs. “Une rencontre étincelante entre l’œil photographique et la réalité surprise”, écrit d’elle le poète Bernard Blanc. Bref, une vingtaine d’œuvres picturales faites pour rêver.

Vernissage le 1er octobre de 18 à 21 h. B.-Fort-expo2.gif

Repost 0
baladesenpyrenees - dans loisirs
commenter cet article
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 10:34

Ecouter sous l'eau grâce à ses dents la musique du "Grand Bleu" et se détendre… tel est le nouveau soin proposé par Balnéa, premier complexe de relaxation en eau thermale des Pyrénées françaises. Pour rendre possible ces séances, Balnéa utilise des tubas avec embout buccal qui permettent la transmission des sons par conduction osseuse.

 

Système original et unique au monde, cet embout contient des capteurs électroniques qui transmettent directement les sons par les dents sans passer par les voies aériennes de l'oreille. Sa forme ergonomique surmoulé en silicone garantie un excellent confort en bouche et limite la fatigue des muscles maxillaires.

 

Depuis le rebord du bassin, l'animateur peut mettre de la musique sans que cela ne dérange les autres personnes présentes dans le bassin et intervenir à tout moment avec les baigneurs qui évoluent dans l'eau avec le tuba. La musique du "Grand Bleu" emmène ainsi le baigneur dans un grand voyage avec les dauphins. La détente est assurée…

 

Situé dans la Vallée du Louron à Loudenvielle au cœur des Pyrénées et à proximité de Lannemezan, Balnéa a ouvert l'année dernière un Espace Japonais (trois bassins extérieurs à des températures allant de 33 à 40°) qui est venu se rajouter à l'Espace Amérindien, l'Espace Romain et l'Espace Tibétain pour une découverte totale des bains du monde.

 

Un spectacle son et lumière gratuit se déroulera dimanche 15 juillet au soir sur le thème : Le Tour de France, d'hier à aujourd'hui. www.balnea.fr

Repost 0
baladesenpyrenees - dans loisirs
commenter cet article

Présentation

  • : Balades en Pyrénées
  • : Des topos de randos et de bons conseils pour découvrir des coins des Pyrénées
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens