Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 11:10

En kayak sur le lac des Rapides

Sept-Iles, la capitale de la basse Côte-Nord, réserve de belles découvertes.

Premier arrêt au parc Aylmer-Whittom situé dans le creux de la baie. Ce sentier tranquille en sous-bois est l'occasion de voir venir à nous des grappes d'écureuils qui se disputent les cacahouètes qu'on leur offre, avec Marie-Ève Cyr, la directrice de Tourisme Sept-Iles et avec Georges Bartoli mon compère photographe.

À un quart d'heure de voiture de là, nous montons au lac des Rapides. Il abrite le centre de plein air de la ville.

Se retrouver à pagayer sur ce vaste plan d’eau en kayak, entouré de forêts à perte de vue et voir un hydravion s’y poser, c’est avoir l'impression de flotter au cœur de l’image carte postale du Québec.

Depuis deux ans, la commune de Sept-Îles a récupéré cet ancien Camp des Jeunes, explique l'animatrice Marie-Michelle Paradis. C'est devenu une base de kayaks, de pédalos, de stand-up et bientôt de voiliers. Le projet est de développer un sentier de 18 km qui fait le tour du lac, source d’eau potable de Sept-Îles”.

Marc Normand, le trappeur

Dans ce territoire sauvage, Marc Normand est venu faire une démonstration de pièges à trappe. “Pour moi, la trappe, c’est plus de voir des traces de renard des neiges que de prendre des animaux”, avoue Marc Normand, fort d’une licence de trappeur depuis six ans sur un terrain de 84 km2 au-dessus de Havre Saint-Pierre. Cette science de la trappe, il l’a acquise par expérience auprès d’un vieux trappeur, qui était son voisin de terrain. Ce trappeur du grand nord utilise encore des pièges primitifs grâce à sa bonne connaissance des animaux : renard, belette, martre…

Le temps des Innus

Les innus représentent la tribu amérindienne autochtone. Innu signifie "être humain". De retour en ville, boulevard des Montagnais (comme on surnomme également les Innus), le musée Shapatuan est dédié à leur culture. Il illustre le cycle de leur vie traditionnelle au rythme des saisons.

Lauréat Moreau, le coordinateur, explique la raison d'un tel site : "Sur les 3 000 personnes de Uashat, le quartier innu de Sept-Iles, beaucoup de jeunes veulent retrouver les traditions. D'autre part, la communauté étant nomade, peu de gens conservaient les objets. Le musée a été ainsi construit par et pour la communauté innue en 1998.

D'habitude, les Innus partent pour deux campagnes de chasse. Une du 20 octobre au 20 décembre, au Nord dans la région de Schefferville, en train ou canoë. Puis pour une deuxième campagne, de février à avril. Chasser l'animal, que ce soit un orignal, un caribou ou autre, c'est chercher le contact avec l'animal et donc la nature. La meilleure façon de conserver la viande, c'est alors de la faire sécher et fumer. Le froid aide ensuite à la conservation".

Pour éviter l'échec scolaire, les jeunes peuvent partir en tant qu'apprenti ou compagnon pendant deux mois en forêt pour mieux se découvrir. Enfin le musée offre beaucoup d'activités pour les collèges.

Alors nous nous rendons au collège innu, appelé Manikanetish. Ghyslain Caron, le directeur de cet établissement privé de 202 élèves du secondaire, nous fait découvrir l'aménagement particulier des cours et de certaines salles pour que les élèves (une quinzaine par classe) réussissent à aller le plus loin possible dans leur scolarité. On découvre alors une salle de jeux, une salle de gym, une salle de toilettage, une salle de couture... Cuisine et sports complètent les options. Et surtout, les professeurs s'appuient sur l'humour, la fraternité et l'écoute pour avancer.

Dernière vision

Après avoir visité au musée régional de la Côte-Nord, la passionnante exposition permanente "Terre de sens : le grand voyage" et sa boutique de produits régionaux des artistes de la région, on se retrouve à écrire sur une des plages, au nord-est de Sept-Iles. Et, là assis sur le sable chaud, de ce mois de septembre 2014, notre cargo-passagers le Bella Desgagnés, passe une dernière fois devant nous et les îles de la Grande Basque et la Petite Boule. Comme un clin d'œil à notre traversée.

Quelques instants plus tard, en avion, notre remontons le cours du "fleuve qui marche" vers Montréal et saluerons ses courbes et ses affluents. Saint-Laurent, cordon ombilical du Québec, beau fleuve qui donne envie de découvrir maintenant le reste du Québec.

Belles rencontres de la Basse Côte-Nord du Québec
Belles rencontres de la Basse Côte-Nord du Québec
Belles rencontres de la Basse Côte-Nord du Québec
Belles rencontres de la Basse Côte-Nord du Québec
Belles rencontres de la Basse Côte-Nord du Québec
Belles rencontres de la Basse Côte-Nord du Québec

Partager cet article

Repost 0
baladesenpyrenees
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Balades en Pyrénées
  • : Des topos de randos et de bons conseils pour découvrir des coins des Pyrénées
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens